Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Service Clients du lundi au samedi de 10h à 19h au +33.9.71.23.28.13

> Rappeurs, chanteurs, influenceurs… le CBD dans l’art !

Rappeurs, chanteurs, influenceurs… le CBD dans l’art !

Sommaire

Le rap et le CBD : une histoire d’amour

Le CBD est aujourd’hui un marché très attractif pour des personnalités comme les sportifs ou les chanteurs, qui vantent les bienfaits de cette molécule issue du cannabis. Snoop Dogg, réputé pour ses émissions où il se filmait en train de fumer, est un pionnier du domaine. Il a toujours assumé cette attirance pour le cannabis, plante qui a longtemps bénéficié d’une image négative de drogue.
Aujourd’hui, Snoop possède non seulement des fermes de cannabis à son nom, mais il a également sa propre variété de cannabis (vendue sur le marché américain) et a tourné un documentaire sur son business, disponible sur Netflix (« Grass is Greener »).  Cette popularité a donné des idées à d’autres rappeurs, parmi lesquels Wiz Khalifa, A$AP Rocky ou 2 Chain, qui font aussi partie des consommateurs et businessmen du cannabis américain. En France, on trouve des rappeurs comme Koba La D qui a distribué gratuitement des échantillons de sa propre variété de CBD, la “Koba Kush”, pour promouvoir son album et lancer sa marque de produits dérivés. LIM ou même Hatik ont aussi lancé des marques de CBD et des produits spécifiques à leur image, en surfant sur le buzz récent de la plante.

Cinéma, vêtements, goodies…

Le monde de la télévision n’a pas laissé passer sa chance non plus. La série Weeds a bâti sa trame narrative sur le fait qu’une mère de famille classique vend du cannabis pour arrondir ses fins de mois. Ultra moderne et drôle, la série achève de démontrer que la fumette est un hobby pratiqué par monsieur tout le monde, sans drame ni revendication.
Les pages instagram ou facebook de stars internationales de la Pop (comme RIhanna, ou Lana Del Rey) sont depuis longtemps des effigies assumées aux feuilles si particulières du chanvre indien.
C’est donc ancré dans la pop culture : le cannabis est acceptable, le CBD est partout. Et il devient un argument promotionnel fort ! Certains restaurants n’hésitent même plus et proposent directement d’incorporer les produits dans leurs plats, arborant ensuite fièrement le sigle de la feuille à 7 branches pour attirer le client curieux avec des burgers et pizzas au CBD…