Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Service Clients du lundi au samedi de 10h à 19h au +33.9.71.23.28.13

> Les combat­tants de l’UFC sont main­te­nant autorisés à fumer de la weed !

Les combat­tants de l’UFC sont main­te­nant autorisés à fumer de la weed !

the-cbd-house-combattans-ufc-autorisation-fumer-weed

Sommaire

L’agence américaine antidopage et l’Ultimate Fighting Championship (UFC), la plus grande ligue mondiale de MMA, a annoncé que le cannabis ne serait plus interdit aux combattants. USA Today rapportait le 14 janvier, que les nouvelles règles entrées en vigueur depuis le 1er janvier 2021 ne punissent plus les différents athlètes testés positifs à la marijuana.

Auparavant, les tests effectués auprès des combattants avaient lieu lors de compétition, juste avant le combat. Il y avait des seuils en place. Un test posi­tif au cannabis au-dessus de cette limite entraînait une viola­tion des règles anti­do­page mises en place par la ligue. Désor­mais, cela n’est plus d’actualité. Les athlètes testés positifs à la marijuana ne seront plus punis, à moins que « d’autres preuves démontrent que la substance a été prise à des fins d’amé­lio­ra­tion des perfor­mances ».

Jeff Novitzky, vice-président senior de l’UFC pour la santé et la perfor­mance des athlètes, a déclaré dans un communiqué que les niveaux sanguins et/ou urinaires deTHCont peu ou pas de corré­la­tion scien­ti­fique avec l’af­fai­blis­se­ment des facul­tés. Toutefois, il rajoute que l’UFC souhaite tout de même continuer à empêcher les combattants à concourir sous l’influence du cannabis. Il précise que la ligue se soucie de ce qu’un athlète a consommé le jour d’un combat, mais pas des jours ou des semaines avant un combat.

Après de nombreuses recherches et discussions auprès des athlètes, Novitzky mentionne que la grosse majorité des combat­tants consomme du canna­bis, plutôt à des fins médi­cales que récréa­tives. « Beau­coup l’uti­lisent pour le contrôle de la douleur, l’anti-anxiété, ou pour dormir, au lieu de drogues plus dange­reuses et plus addic­tives», dit-il, ajou­tant que « cela n’a aucun effet sur une compé­ti­tion le samedi soir, donc c’est la bonne déci­sion. Je suis vrai­ment enthou­siasmé par cette révi­sion et ce chan­ge­ment de poli­tique spéci­fique ».

Cependant, les combattants de l’UFC continueront d’être testés pour la marijuana par les commissions athlétiques locales à travers la planète et pourront donc être punis par ces dernières s’ils sont positifs. 

Très récemment, Mike Tyson avouait lui aussi qu’il fumait toujours avant ses combats, et on ne peut pas dire que ça l’ait ralenti !

Source :ulyces.co

+ d’info ICI